Fashion Revolution Week : RIP Rana Plaza !

Il y a 7 ans, des ateliers de confection au Bangladesh se sont effondrés le 24 avril 2013 causant la mort de 1138 personnes et la blessure de 2500 rescapés. 
Cet événement a marqué le monde et le nom de Rana Plaza (nom de l’immeuble) a été repris dans les médias pour montrer les ravages de la fast fashion
La veille du drame, des consignes d’évacuation ont été données suite à des fissures mais qui ont été ignorées par les responsables en dépit de la protestation des ouvriers. 

fashion revolution plaza rana


Cet incident n’a pas été le premier dans l’histoire de la mode, mais il a marqué les esprits par la gravité des conséquences et de la notoriété des parties prenantes. 
Cette course frénétique au prix le moins cher a engendré une catastrophe humaine marquant les limites de la stratégie de volume au petit prix. 
Cet atelier travaillait pour de grandes enseignes internationales et ce jour a lancé une grande prise de conscience vis-à-vis de ce que nous portons.

Un collectif, appelé le Fashion Revolution a été créé pour exiger un changement radical dans toute la chaîne de production.  

 

Fashion Revolution : le client a le dernier mot ! 

Situé en fin de chaîne et ayant le dernier mot sur le choix des produits, le client est la clé de voute pour initier tout le process de changement !

Mais comment ? 

En consommant moins (vraiment!)

Pendant une décennie, nous avons vécu l’ère du vêtement « jetable » : la chemise qui ne va jamais finir la saison, la robe portée un mois puis reléguée au fond du placard et remplacée par sa nouvelle concurrente, le sac en cuir synthétique de mauvaise qualité qui va prendre 10 ans en un mois … 

Leur prix est très attrayant et l’acte d’achat est renouvelé très vite. Ce qui pousse les marques à sortir rapidement de nouvelles collections en proposant de plus en plus de prix plus compétitifs. 

La conséquence a été une négligence envers les modes de fabrication et la nonchalance envers les conditions de travail des ouvriers / artisans. 
En achetant des pièces qui vont durer longtemps, on va rompre ce cycle infernal de consommation impulsive. L’acte d’achat doit être motivé par un vrai besoin et doit prendre en considération la durée de vie du produit / article acheté. 

En acceptant de rémunérer d'une manière juste le travail d’autrui 

Et ceci pour marquer la fin de la recherche folle du prix le moins cher de fabrication et éviter de se retrouver maillon dans un process qui fait travailler des enfants ou des adultes dans des conditions inhumaines. 

En acceptant de payer un peu plus cher pour une fabrication plus éthique, les marques n’accepteront plus de travailler avec des ateliers négligents et favoriseront des ateliers éthiques qui protègent l’ouvrier / artisan : sécurité de l’environnement de travail, horaires et rémunération décentes, congés payés etc…

ET SURTOUT en étant EXIGEANT envers les marques 

Il ne faut pas hésiter à demander aux marques où sont fabriquées leurs pièces et par qui. 
C’est tout l’objectif du collectif Fashion Revolution qui s’est fait connaître grâce à son fameux hashtag #whomademyclothes. 
L’objectif est d’assurer une mode éthique qui respecte le travail humain et valorise le savoir-faire en favorisant des matières durables et des ateliers qui garantissent les droits et les bonnes conditions de travail. 

Le rôle du client aujourd’hui est non plus d’être le consommateur en fin de chaîne mais de plier la chaîne de production à ses exigences. 
Alors nous vous incitons à poser la question et de vous renseigner minutieusement sur les conditions de fabrication. 

Et AZAL dans tout ça ? 

En tant que jeune marque responsable, nous donnons beaucoup d’importance au process et conditions de fabrication de vos accessoires en cuir favoris. 

Notre mission principale est de valoriser des savoir-faire ancestraux en faisant des petites collections en partenariat avec des artisans : tisserand de soie et artisans maroquiniers. 

Alors nous faisons partie de la sélection de l'événement Ethical Brands For Fashion Revolution  de cette année. L'événement tient lieu en ligne du 20 au 26 avril ! 

Et nous soutenons le mouvement en vous partageant en toute transparence les coulisses de notre fabrication : 

  • Notre bande de soie tissée à la main par Fethi
    Découvrez ici son histoire : on vous raconte notre rencontre et sa passion pour la soie 
  • Notre atelier partenaire et son équipe de 40 artisans maroquiniers 
  • Notre sourcing de cuir : nous misons sur l’upcycling en nous procurant 80% de nos peaux des surplus des maisons de luxe 
Et enfin pour plus de transparence, nous vous expliquons notre vision du juste prix en vous donnant accès à nos coûts de fabrication détaillés et notre MARGE

N’hésitez pas à nous poser d'autres questions sur notre fabrication et notre histoire, nous serons ravis de vous informer sur tout ! 

fabrication
               Karim, un des artisans maroquiniers de notre atelier partenaire 

 

 Fethi, notre tisserand de soie